Non, les parents bienveillants...

Non, les parents se reconnaissant dans la parentalité bienveillante n'ont jamais prétendu être des parents parfaits. Ils trébuchent régulièrement, comme tout un chacun. Il leur arrive de crier, de jurer, de pleurer de tristesse ou de désespoir. Ils ne prétendent pas non plus avoir la science infuse ou la solution toute faite, ni être supérieurs aux autres, et encore moins avoir les meilleurs enfants, les plus gentils et les plus sages. Ils ne cherchent pas à tout réussir, ni à éviter les crises.

 

Ils ont simplement décidé, à un moment de leur cheminement de parents, de repenser leur positionnement vis-à-vis de leurs enfants. Ils ont décidé que les besoins de ceux-ci étaient aussi importants que les leurs. Ils ont décidé qu'il n'y avait aucune raison valable pour que leur opinion prévale systématiquement sur celle de leurs enfants. Ils ont décidé de repenser leur mode de vie, leur environnement et leurs croyances pour permettre à leurs enfants de trouver une place dans leur monde. Ils ont décidé de ne pas simplement reproduire ce qu'ils avaient vécu enfant mais de réfléchir à une autre voie qui leur permette d'être en accord avec leurs valeurs et leurs convictions.

 

Ils font preuve de créativité au quotidien pour que cela fonctionne, ils se creusent la tête pour trouver des solutions et proposent souvent à leurs enfants de participer à cette phase de remue-méninges. Ils se plantent souvent, se félicitent parfois pour s'apercevoir plus tard qu'ils avaient peut-être crier victoire un peu trop vite. Et de temps en temps, ils vivent des moments de plénitude tellement géniaux, où tout semble à sa place, des moments de respect, de douceur et de bonheur tels qu'ils se disent que tout le reste, tous les tâtonnements, tous les errements et tous les emmerdes valaient le coup.

 

Alors désolée, si vous vous sentez mis en danger par la parentalité bienveillante. Désolée si elle vous fait vous sentir petits ou misérables. Si vous avez l'impression qu'elle vous culpabilise ou vous étiquette mauvais parents parce que vous n'y arrivez pas. Désolée, mais votre ressenti est de votre responsabilité et peut-être devriez-vous vous demander pourquoi vous vous sentez agressés par la parentalité positive. Car cela n'a jamais été le but. Les parents respectueux des besoins de leur enfant, ceux qui triment chaque jour pour rester aussi bienveillants que possible, ceux qui n'y arrivent pas non plus, tout comme vous, savent bien à quel point c'est compliqué. Ils ne font pas cette démarche contre vous, ils la font pour eux et pour leurs enfants. Et puis aussi, avouons-le quand même, un peu pour les générations futures.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Ebook gratuit à télécharger

"Optimiser en famille les capacités d'apprentissage de nos enfants"



familles-naturos - les ruisseaux du bien-être

Tél. :  + 33 6 78 37 54 62

E-mail: familles-naturos(at)gmx.com

10D place de la république, 21700 Nuits-Saint-Georges

 


Certifiée Féna, la Fédération Française des Écoles de Naturopathie

 Membre de l'OMNES, Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Éducation Sanitaire